Après la COP23, les entrepreneurs en action ?

Une Mise en Lumière, dans le prolongement de chaque COP, pour tirer les enseignements et tracer les perspectives d’actions concrètes et durables pour le strict respect de l’Accord de Paris !

30 Novembre 2017 – 17h30 à 21h30
Hôtel de l’Industrie

Agir face au changement climatique et ses impacts est un enjeu mondial, qui concerne autant les Etats que les acteurs de la société civile : collectivités locales, entreprises, associations, chercheurs, médias, citoyens… Depuis plus de 200 ans, la Société d’Encouragement pour l’industrie nationale soutient les réseaux d’entrepreneurs et d’innovateurs. Désormais, elle s’engage également pour ceux qui contribuent au développement durable et en particulier à l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris, cet accord universel adopté lors de la COP21 en décembre 2015.

Dans la foulée de la COP23 de Bonn début novembre 2017, la Société d’Encouragement organise un événement pour mettre en lumière les avancées (ou reculs) de cette Conférence annuelle des Nations Unies pour le Climat et les contributions actives des entrepreneurs.

De hautes personnalités, françaises, européennes et représentatives des autres continents, s’exprimeront sur l’actualité de la lutte contre le réchauffement climatique. Des expériences d’entrepreneurs seront introduites par des collectifs d’acteurs (think tank, clubs, fonds d’investissements, fédérations professionnelles, associations, ONG, collectivités…) et présentées aux participants.

Programme

17h30 – 17h45 I   Accueil des participants et ouverture des débats

  • Olivier Mousson, président de la Société d’Encouragement pour l’industrie nationale (SEIN)
  • Jean-Pierre Cordier, président du Comité international de la SEIN
  • Sylvianne Villaudière, présidente du Comité Communication et Formation de la SEIN

17h45 – 19h00 I    Regards croisés sur la COP23

En présence de grands témoins et personnalités qualifiées françaises et internationales:

Décryptage de la COP23 pour le secteur privé et les alliances d’acteurs :

  • Anne-Catherine Husson-Traore, directrice générale de Novethic
  • Ronan Dantec, Sénateur, président de Climate Chance
  • Bettina Laville, présidente du Comité 21
  • Chakib Benmoussa, Ambassadeur du Royaume du Maroc en France
  • Flavien Enongoué, Ambassadeur du Gabon en France(sous réserve)

Suites données par les réseaux d’entreprises et Anniversaire de l’Accord de Paris

  • Brice Lalonde, ancien ministre de l’Environnement, président du Business & Climate Summit
  • Gilles Vermot-Desroches, président du groupe de travail sur les COP au MEDEF

19h00 – 20h30     Mise en Lumière d’entrepreneurs pour le climat

Sur des thèmes structurants : transports-énergie / logement-urbanisme / consommation-alimentation-eau  / qualité de vie-santé-tourisme.  Des collectifs d’acteurs présenteront les entrepreneurs innovants qu’ils ont retenus pour exposer leurs solutions et expériences concrètes pour le climat:

En présence des dirigeants de collectifs d’acteurs qui présenteront les entrepreneurs innovants qu’ils ont retenus pour exposer leurs solutions et expériences concrètes pour le climat :

  • Alexia Germont, présidente de France Audacieuse
    • présente le Projet CEBH : M Jean-Paul Carminati, Avocat au Barreau de Paris, dépositaire et coordinateur du Projet CEBH
  • Fabrice Bonnifet, président du Collège des directeurs du développement durable (C3D)
    • présente Julie Dautel de Zéphyr Solar
  • Anne Girault, présidente du Jury des Grands Prix de l’innovation de la Ville de Paris, directrice de l’Agence parisienne du climat,
    • présente Stéphane Carmine de Chantier Zéro Carbone
  • Xavier Horent, délégué général du Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA)
    • Accompagné de Bénédicte Barbry de Mobivia_ViaID
  • Gérald Maradan, co-fondateur du Climate Club
    • présente Jean-Michel Pille, directeur environnement du groupe L’Oréal 
  • Jean-Luc Fessard, président de Bon pour le Climat
    • présente Olivia Gautier de l’hôtel les Orangeries 

Mise en Lumière d’initiatives pour le Climat d’autres collectifs d’acteurs et d’entrepreneurs :

  •  Yves Robert, France Clusters
  • Entreprises pour l’Environnement (EpE)
  • Marie Laetitia Gourdin, Entreprendre Vert

HEC Alumni, Global Compact France, Cercle de l’industrie, ICC, Collectif YESS, Génération responsable, Prix Entrepreneure Responsable by PWN, Club de l’Innovation positive …

Avec notamment l’intervention de :

  • Jaouad Zemmouri, président de Starklab – technologie TERRAO
  • Ladislas Paszkiewicz, directeur Stratégie et Climat de Total

20h30     Interventions de clôture 

  • Olivier Mousson, président de la Société d’Encouragement pour l’industrie nationale
  • Thierry Mandon, ancien secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
  • Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès de Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la transition écologique et solidaire représentée par Virginie Dumoulin, directrice des affaires européennes et internationales du Ministère de la transition écologique et solidaire.

20h45-22h : Cocktail et networking entre dirigeants de collectifs d’acteurs et réseaux d’entrepreneurs

 

Entrée gratuite sur inscription  ICI

 

En partenariat avec:

 

 

 

 

Innovation et Capital-Risque : une question de souveraineté économique

Une soirée organisée par France Audacieuse en partenariat avec la Société d’Encouragement

23 novembre 2017 – 19h15 – 21h
Hôtel de l’Industrie

Rencontre autour de  Philippe TIBI, économiste, PDG de Pergamon Campus, Professeur de Finance à l’Ecole Polytechnique, ancien président d’UBS France et ancien président de l’AMAFI (Association des Marchés Financiers).

La participation à cet événement est gratuite et ouverte à tous, mais le nombre de places étant limité, l’inscription préalable est obligatoire. contact@industrienationale.fr

 

Une urgence: La défense européenne

Une conférence débat organisée par le Rassemblement pour l’Organisation de l’Unite Européenne (ROUE) et le Mouvement Européen France

Mardi 21 novembre 2017 à19h
4 Place Saint-Germain-des-Prés 75006 Paris

 

Avec la participation de:

Patrick OLLIER
Président du grand Paris, Maire de Rueil-Malmaison, Ancien Ministre

Jean-Luc REITZER
Député du Haut-Rhin, Membre de la commission des affaires étrangères

Jean COT
Général d’armée (cr), Membre du comité d’honneur de Civisme Défense Armée Nation

Jacques FAVIN-LEVÊQUE
Général de Brigade (cr), Membre du bureau EuroDéfense-France

Le débat sera suivi d’un apéritif

Participation : 5euros
Inscription: michel.grimard@neuf.fr

Arts et mathématiques

Transformations artistiques et modélisations des données du réel

Colloque organisé par l’Université Paris  1  Panthéon Sorbonne en partenariat avec la Société d’Encouragement

23 novembre –  08h30 à 18h00
Hôtel de l’Industrie

L’objet de ce colloque est de favoriser l’émergence de nouvelles formes de création, de représentation et d’analyse s’appuyant sur l’interface entre art et mathématiques. On s’intéressera particulièrement aux applications possibles de ces innovations à l’analyse des transformations socio-économiques dans le contexte du développement durable.

Art, mathématiques et société

Différents niveaux d’interaction entre art et mathématiques visent à être explorés et développés.

En premier lieu, l’analogie entre processus de création dans les deux disciplines: la simple confrontation entre artistes et mathématiciens est l’occasion pour chacun d’une réflexion sur sa pratique, potentiellement génératrice d’innovations.

Des correspondances plus spécifiques peuvent être utilisées en identifiant des structures mathématiques présentant un potentiel esthétique pour la composition musicale ou graphique. Cette perspective sera développée à travers l’analyse d’oeuvres contemporaines et de celles d’artistes emblématiques de cette approche tels Morellet ou Xenakis.

Par delà la pratique créative, le partage de notions complexes comme celle de «monde possible» permet d’identifier des correspondances fondamentales entre l’esthétique et la logique mathématique et aussi d’envisager l’extension de leur usage pour conceptualiser des problématiques collectives comme celle du développement durable.

A l’universalité de certaines notions s’adjoint aujourd’hui l’universalité du médium numérique comme support de la modélisation mathématique, de la création artistique mais aussi comme archive globale des interactions sociales. On s’intéressera notamment aux données numériques de plus en plus nombreuses et de plus en plus complexes qui sont disponibles sur les dynamiques sociales : déplacements, transactions, législations, relations sociales, navigations sur internet, etc.. La courbe ou le diagramme statistique qui étaient les outils classiques de représentation en sciences sociales ne sont plus suffisants pour rendre compte de la richesse des phénomènes observés. Ils sont progressivement remplacés par des logiciels de simulation et de visualisation qui mettent en avant les structures complexes caractérisant les interactions sociales : réseaux, champs aléatoires, structures fractales. La collaboration entre artistes et mathématiciens peut permettre de sublimer ces outils numériques pour offrir de nouveaux usages sociaux des données : partage du sensible, démocratie participative, économie circulaire.

Sous la direction de

Antoine Mandel est mathématicien, professeur des universités à Paris 1 Panthéon Sorbonne et membre de l’équipe Économie Mathématiques et jeux du Centre d’Economie de la Sorbonne (CES – UMR 8174). Il est chargé de cours à l’Institut d’Études Politiques de Paris. Docteur en Mathématiques appliquées, ses recherches sont orientées vers les modèles multi-agents, l’économie du changement climatique, la théorie de l’équilibre ainsi que la théorie des jeux.

Yann Toma est artiste-théoricien, professeur des universités en d’Arts plastiques à Paris 1 Panthéon Sorbonne, membre de l’Institut ACTE (UMR 8218, CNRS – Paris 1) où il dirige l’équipe Art&Flux (Art, diplomatie e innovation). Il est président de Sorbonne Developpement Durable. Il a créé et dirige le Master « in Arts and Vision » (MAVI) de l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne. Son travail croise la question de l’énergie et des réseaux, tout autant que celle de l’éthique, du bien commun et du développement durable. (Dynamo-Fukushima, Grand Palais, septembre 2011 et Human Energy, Tour Eiffel, décembre 2015). Yann Toma est auditeur de l’IHEST ( Institut des Hautes Études en Sciences et Technologies – Ministère de la Recherche).

 

> Le programme

Inscription

 

Quel patrimoine industriel pour la Première Guerre mondiale ?

Journées d’étude du CILAC en partenariat avec la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale

1er et 2 décembre 2017
Hôtel de l’Industrie

VENDREDI 1er DECEMBRE

9 :00 – Accueil

9:30 – Ouverture des journées par Olivier MOUSSON, président de la SEIN

Introduction par Florence HACHEZ-LEROY, présidente du CILAC

Président de séance : Louis ANDRÉ, université Rennes 2, secrétaire général du CILAC

9:40 – Emmanuelle RÉAL, Service de l’Inventaire et du Patrimoine à la Région Normandie, L’influence de la Grande guerre sur l’industrialisation de la Basse-Seine

10:00 – Jean-Louis KEROUANTON, Université de Nantes, La guerre au loin. Conséquences de la première guerre mondiale pour l’industrie et son patrimoine en  Pays de la Loire

10:20 – Nicolas PIERROT, Service Patrimoines et Inventaire à la Région Ile-de-France, Héritages de la guerre totale : lecture des architectures et des nuisances industrielles dans les paysages de Seine-et-Marne

10:40 – Discussion

11:00 – Pause

Présidente de séance : Marie-Françoise GRIBET, vice-présidente du CILAC

11:20 – Antoine FURIO, Conseil départemental et Gaël Normand, Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, Industrie et Première guerre mondiale, premières approches archivistiques et patrimoniales en Seine-Saint-Denis

11:40 – Véronique GOLOUBINOFF, Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense, Adaptation de l’outil industriel parisien à la production d’obus. Main-d’œuvre féminine et gestes techniques

12:00 – Jean-Philippe PASSAQUI, Lycée militaire d’Autun et IHMC-Panthéon Sorbonne, L’ensemble industriel du Breuil, aux portes du Creusot : de la grande entreprise intégrée à une « myriade » d’ETI et de PMI en constant renouvellement

12:20 – Discussion

12:35 – déjeuner

Vendredi après-midi :

14:00 – Visite d’Eurocopter au Bourget et/ou de Babcock à La Courneuve

 

SAMEDI 2 DÉCEMBRE, MATIN

Président de séance : Paul Smith

9 :00 – Accueil

9:30 – Monique CHAPELLE, Fondation Berliet, Le patrimoine de la 1e Guerre mondiale chez Berliet, de l’usine aux camions

9:50 – Guillaume KOZUBSKI, Fédération Française de la Carrosserie – Constructeurs, La gare de marchandises de Pantin durant le premier conflit mondial : analyse de la contribution d’un espace ferroviaire à l’effort de guerre

10:10 – Ivan KHARABA, Académie François Bourdon, La société Schneider et Cie et ses archives de la Première Guerre mondiale

10:30 – Pause

10:50 – Geneviève DUFRESNE, CILAC, Réorganisation et projet de modernisation d’une grande entreprise durant la Première Guerre mondiale : l’exemple des Établissements Waddington

11:10 – Louis ANDRÉ, Université Rennes 2, Des usines métallurgiques en Dauphiné pour l’effort de guerre

11:30 – Discussion

12:00 – Conclusion, Florence Hachez-Leroy, Université d’Artois et Centre de recherches historiques (EHESS/CNRS)

12:20 – Repas

 

SAMEDI 2 DÉCEMBRE, APRÈS MIDI

Prix CILAC Jeune Chercheuse.eur 2017

13:20 : Présentation, Marie-Françoise GRIBET, présidente du jury

13:30 – Clara HUYNH, Institut National du Patrimoine, Une cuisinière Godin (1931) en fonte de fer émaillée et nickelée

13:50 – Quentin ROUSSEL, ENSAP Lille, La plaque de verre ondulé Saint-Gobain (1932-1985) : Émancipation d’un « matériau de complément

14:00 – Capucine DOOMS, Université d’Artois, Stéréotopographe & coordinographe : redécouverte d’un patrimoine oublié

14:20 – Guillaume HENRY, ENSAP Lille, Un art mural du 20e siècle: les céramiques relief préfabriquées Gilson (1950-1975)

14:40  – Pause

15:00 – Marie-Morgane ABIVEN, Université de Bretagne occidentale, Humanités numériques et méthodes de conservation et de valorisation des patrimoines maritimes. L’exemple des arsenaux de Brest et Venise

15:20 – Chayma OUESLATI, Université Panthéon-Sorbonne, Les carrières de grès calcaire tyrrhénien à Korba et ses environs (Cap Bon, Tunisie) : Pour une meilleure connaissance et valorisation des atouts patrimoniaux, paysagers et environnementaux

15:40 – Juliette RONSIN, Université Paris Diderot, Le patrimoine textile et la fabrication des tapis

16:00 – Délibérations

16:30 – Annonce des résultats et remise des prix par Isabelle Payard, Chef du Pôle Valorisation du Patrimoine, EDF et Olivier Mousson, président de la SEIN

17:00 – Cocktail

 

Entrée libre sur inscription : cilac@cilac.com

 

« La VALGOrisation » ou comment redonner de la valeur aux friches industrielles en respectant la biodiversité

Colloque organisé par VALGO en partenariat avec la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale

Mardi 17 octobre 2017, de 9h à 10h30

Hôtel de l’Industrie
4 place Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris

Accueil à 8h30 autour d’un petit-déjeuner

Intervenants :
Maud Lelievre
, Déléguée Générale des Eco Maires et Avocate,
François Bouché
, Président Directeur Général VALGO,
Eric Branquet
, Expert en gestion des friches industrielles.

Les politiques d’occupation du territoire s’attachent aujourd’hui à une gestion économe de l’espace, visant à trouver un équilibre entre l’habitat, le développement économique, le maintien d’activités agricoles et la préservation de l’espace naturel.

Dans ce contexte, la reconversion des friches industrielles revêt un triple enjeu :
un enjeu environnemental, pour dépolluer le site et les sols, ce qui représente souvent un défi technique et scientifique important
un enjeu foncier, pour retrouver un usage à ce territoire et ainsi pallier aux tensions immobilières en zones urbaines et péri-urbaines
un enjeu économique, pour favoriser l’installation sur le site d’activités pérennes, créant ainsi une nouvelle dynamique porteuse à l’échelle du territoire.

Pour répondre à ces enjeux, VALGO, depuis plus 12 ans met en œuvre une approche globale, baptisée VALGOrisation, qui consiste à associer trois métiers de pointe – le désamiantage, la déconstruction et la dépollution – à un dispositif foncier permettant d’accompagner la reconversion de la friche au bénéfice du territoire.
Une démarche environnementale et économiquement responsable, dans laquelle le respect de la biodiversité des terrains est un objectif clé.
Le cas emblématique de la raffinerie de Petit-Couronne permettra d’illustrer cette approche intégrée dans la gestion d’une friche industrielle.

Compte-Rendu du Petit-Déjeuner

Notre partenaire France Audacieuse, Think Tank, a réalisé un compte-rendu de ce Petit Déjeuner de travail. Retrouvez le ICI 

 

Industrie et Développement Durable avec Corinne Lepage

Rencontre autour de Corinne Lepage, ancienne Ministre de l’Environnement, Avocate, occasion également de regards croisés sur les nouveaux partages issus des changements climatiques et de l’émergence de l’Industrie connectée, en partenariat avec La Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale et Pensez Libre.

28 septembre  – 19 h 30
Hôtel de l’Industrie

Cette soirée de réflexion se déclinera autour de 5 thématiques :

  • De l’écologie politique à l’écologie inclusive et transversale
  • Les grands enjeux du développement durable
  • Mise en perspective du poids de l’industrie dans l’économie
  • 3 exemples d’industries impactées par le développement durable : industrie manufacturière, industrie énergétique, industrie financière
  • Pistes de réflexion :
    • les passerelles entre la transition numérique et le développement durable
    • pour une Europe leader de la transition énergétique
    • pour une finance utile
    • exemple d’initiatives portées par Madame Lepage telles que le Mouvement des Entreprises de la Nouvelle Economie et la Déclaration Universelle des Droits de l’Humanité

Les discussions informelles se prolongeront autour d’un cocktail. La participation à cet événement est gratuite et ouverte à tous, mais le nombre de places étant limité, l’inscription préalable est obligatoire.

Inscription ICI

Développement numérique: une question de vitesse ?

12 juillet 2017 – de 12h15 à 12h30

L’Union européenne est très en retard sur les États-Unis et une partie de l’Asie en matière de développement numérique. Malgré l’énorme potentiel du Marché unique européen, le vieux continent compte très peu de « licornes » et les gains de productivité liés aux TIC sont faibles. Cette atonie est liée à la diversité des réglementations nationales qui fragmentent les marchés et entravent la commercialisation de services .

Pour créer un Marché unique numérique, la Commission européenne a adopté un programme ambitieux de réformes, mais les progrès sont lents et les propositions législatives se révèlent moins ambitieuses que ce qui était attendu. Le Livre blanc présenté le 1er mars par la Commission européenne expose une série de voies possibles pour l’avenir de l’Europe, en mettant en avant le modèle à plusieurs vitesses. L’UE parviendrait-elle mieux à pleinement libérer son potentiel numérique dans un délai suffisant en agissant à un niveau intergouvernemental ? Est-ce qu’un axe franco-allemand pourrait mener à une « coalition de bonnes volontés » ?

L’Institut Jacques Delors, avec le soutien de Google, et en partenariat avec la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, organise un événement de haut niveau pour analyser de positionnement et les stratégies française et européenne pour mieux prendre le pas de la transition numérique.

Programme

12h15 > 12h30 – Mot d’accueil

• Carlo d’ASA BIONDO, Président Europe en charge des partenariats stratégiques de Google

• Enrico LETTA, Président de l’Institut Jacques Delors

12h30 > 14h00 – Investir dans le numérique en France et en Europe : intégration à plusieurs vitesses ?

• Olivier COPPENS, attaché économique à la Représentation de la Commission à Paris

• Laurent DEPOMMIER-COTTON*, responsable des investissements numériques dans les territoires au sein de la de la Caisse des Dépôts

• Catherine MORIN-DESAILLY, Sénatrice, auteur du rapport d’information « l’Union européenne, colonie du monde numérique »

• David RINALDI, Conseiller politique économique senior à la Fondation européenne d’études progressives et chercheur associé à l’Institut Jacques Delors

Débat avec le public

Débat animé par Anne Sylvaine CHASSANY, chef du bureau de Paris, Financial Times

Inscription obligatoire: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfsdkDCVCfxfij_f3VkZp4bnfbKo6TX1k7ofkT8YcHbEORMsQ/viewform?c=0&w=1

Publication Cilac

Lundi 12 juin 2017 à 19h00

Présentation du numéro 69 de Patrimoine Industriel consacré au Patrimoine de la Chimie 

avec le soutien de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale 4, place Saint-Germain-des-Prés, à Paris

en présence de Florence Hachez-Leroy, présidente du CILAC et Roger Lamartine, président de Valpasti, qui ont œuvré à sa réalisation.

Étudier et valoriser le Patrimoine industriel de la chimie relève d’une forme de gageure : le sujet suscite beaucoup de réticences, très peu de travaux y sont consacrés, les sites sont souvent dangereux et pollués, leur reconversion pose question… alors que la France fut leader dans ce domaine. Autant de raisons, en fait, pour que le CILAC s’attelle à la tâche et aide à faire reconnaître la valeur de ce patrimoine. L’ambition du numéro 69 de Patrimoine industriel est donc d’ouvrir un chantier : le contenu offre matière à de belles découvertes: le parfum à Grasse, les Soudières de Provence, les allumettes chimiques, les poudres et explosifs, l’industrie rhumière de La Réunion, les engrais de Loire, le patrimoine de Solvay en Europe, les mines de Sain-Bel et l’usine de Saint-Fons, l’ex raffinerie des Flandres, la carbonisation du bois, les archives et les collections des musées de la chimie.

 

L’entrée est libre mais l’inscription est souhaitée à cilac@cilac.com

La mer Baltique, lieu stratégique

Mercredi 21 juin 2017 de 19h00 à 21h30 

Conférence à Hôtel de l’Industrie

organisée en partenariat par l’International Geostrategic Maritime Observatory (IGMO), De Gaulle Fleurance et Associés et la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale

avec
Cécile Théard-Jallu, Avocate Associée, De Gaulle Fleurance et Associés
Béatrice Fleuris, Avocate Associée, De Gaulle Fleurance et Associées
Alessandro Giraudo, Economiste et auteur

Discussion animée par  Ellen Wasylina, présidente de l’IGMO.

Le discours du président de la conférence Blue Black Sea à Istanbul en décembre 2016 sera publié dans la section spéciale intitulée «L’adresse du président».

L’objet :

La durabilité et la résilience sont essentielles à la géopolitique à long terme 

Et la stabilité géographique géoéconomique, V. Blue Black Sea Conference

Université de Marmara, Istanbul, 12 déc. 2016

Pour revoir les interventions de grande qualité des intervenant(e)s présent(e)s, cliquez sur les liens suivants: