In Encourager

Comment encourager ?

Les talents

Réunir les bâtisseurs de demain pour le renouveau industriel de la France a toujours été la vocation de la Société d’Encouragement.

Le premier rôle de la Société d’Encouragement est d’identifier, révéler et promouvoir les bâtisseurs de l’industrie de demain. Dans une économie technologiquement innovante, les savants, les inventeurs tout comme les entrepreneurs sont essentiels à la création de valeur.

Extrait du discours fondateur de la Société d’encouragement (1801)

texte 1

Un « cluster » de jeunes pousses et d’institutions scientifiques et techniques.à concevoir ne supposent pas toujours les moyens nécessaires pour exécuter. Les découvertes exigent des recherches, des essais, de des tentatives, qui sont souvent au-dessus des facultés de celui qui les proposent : il faut donc aussi des encouragements puissants, mais sages, qui ne soient qu’une aide pour le génie, et jamais une faveur pour l’intrigue ».

La Société d’Encouragement a accueilli des start-up dans ses locaux depuis de nombreuses années (Dailymotion, Compagnie d’intelligence stratégique (CIES), la société  Lot18, spécialisée dans la vente groupée de vins français  par internet et depuis septembre 2014 la Curiothèque, une start-up spécialisée dans la communication des entreprises par leur histoire.

La société a également toujours encouragé en accueillant dans ses murs des institutions savantes comme les sociétés françaises  de physique et de chimie – ou des centres techniques liés à sa vocation : bureau français chargé de la diffusion de la classification décimale, comité de normalisation internationale, comité pour la diffusion de l’organisation scientifique du travail et encore aujourd’hui l’association d’utilité publique  AFF (Association française du Froid).

 

Les conventions d’encouragement

La Société d’Encouragement soutient des causes d’intérêt général à caractère humanitaire et culturel ; elle accueille chaque année la vente aux enchères au profit de la Source avec le soutien de la société VITRA. La Source est une association créée par l’artiste français Gérard Garouste, qui initie à l’Art, des enfants en difficulté, pour les encourager à explorer et développer leur potentiel créatif.

 

La remise de distinctions

Des prix prestigieux ont toujours récompensé les inventeurs et les entrepreneurs innovants. Au dix-neuvième siècle, le prix du Marquis d’Argenteuil, donné tous les trois ans, équivalait à une somme d’un million d’euros d’aujourd’hui.

La Société d’Encouragement attribue depuis 1996 chaque année les CHAPTAL et les MONTGOLFIER qui honorent des entrepreneurs et des chercheurs du monde français économique, industriel et commercial, qui sont des exemples à suivre pour les nouvelles générations.

Dans un monde désormais globalisé, il faut inciter la classe créative française à rester en France, mais aussi attirer les talents internationaux. La constitution de réseaux de talents à l’étranger fait partie des nouveaux objectifs de la Société.

Les  lauréats sont sélectionnés par les huit Comités statutaires sectoriels de la Société qui sont :
– Arts Mécaniques (1801),
– Arts Chimiques (1801),
– Agriculture et Industries Agro-alimentaire (1801),
– Commerce, et Transports (1801),
– Arts Economiques (1801),
– Constructions et Beaux-Arts (1879),
– Arts Physiques (1947),
– Arts de la Communication et de la Formation (1996).

Les rapporteurs présentent leur travail devant des Comités, qui après discussion sur les mérites de chacun, propose un ou plusieurs candidats devant le Conseil d’Administration. Celui-ci, par délégation de l’Assemblée Génér

 

 Le prix  CHAPTAL

Jean-Antoine Chaptal

Jean-Antoine Chaptal

 

Du nom du premier président de la Société, les « Chaptal » consacrent annuellement les personnalités responsables des grandes réussites industrielles, des avancées technologiques majeures, ainsi que des grands serviteurs des branches économiques ou industrielles.

Parmi eux, François Michelin, Serge Dassault, Pierre Bellon, Gérard Mulliez, Jean-Claude Decaux, Jean-Louis Beffa, Paul Ricard, Thierry Peugeot, Guillaume de Seynes…

Les candidats présentés aux « CHAPTAL », qu’ils soient créateurs d’entreprise, héritiers patrimoniaux ou managers, scientifiques ou autodidactes empiriques doivent être animés par l’intelligence du développement industriel et par l’esprit de conquête des marchés et par l’humanisme qui se démontrent, sur une longue période, par des actes, des faits, des engagements, des réussites.

 

Le prix MONTGOLFIER

Montgolfier

Le nom Montgolfier marque à la fois l’idée d’ascension, d’innovation, d’initiative, de persévérance et de courage devant les risques encourus.

Les « MONTGOLFIER » du nom des deux frères Montgolfier dont l’un fut un des fondateurs de la Société en 1801, sont destinés à attirer l’attention sur des entrepreneurs et des inventeurs, du monde économique, industriel et commercial, qui sont des valeurs montantes et méritent, dans l’intérêt de la France, d’être plus largement connus.