In Conserver

Comment préserver ?

Le patrimoine industriel

Un Lieu de mémoire

La Société d’encouragement garde dans ses archives les projets de plus de 2000 inventeurs et parmi eux : Louis Pasteur, Pierre et Marie Curie, Becquerel, Jacquart, Lalique, Bréguet, Niepce, Christofle… Au XIXe siècle, la Société d’encouragement jouait en effet, le rôle de l’INPI, C’était l’un des endroits où l’on pouvait déposer des brevets, l’autre étant l’Académie des Sciences.

Les recherches

Dans le cadre de la valorisation de ses archives, mémoire du patrimoine industriel français, la Commission d’histoire est chargée de la mise en valeur des fonds et de l’histoire de la Société d’Encouragement. Pour en savoir plus sur les fonds, cliquez ICI

A titre d’exemple, une étude, entreprise par la Commission d’histoire de la Société d’encouragement après la visite récente de chercheurs américains à la poursuite des grands ancêtres de l’enregistrement sonore,  a conduits sur les traces d’un « artiste » peu connu aujourd’hui, Édouard-Léon Scott de Martinville [1817-1879]. C’est à l’Hôtel de l’industrie, qu’en 1856, l’inventeur y a présenté ses travaux aux experts de la SEIN dont la mission était à l’époque de valider les inventions. L’activité de cet inventeur, précurseur des études modernes de phonétique acoustique, témoigne du fonctionnement des milieux académiques et industriels du Second Empire, à la charnière de la science et de la technique. Et ses apports se sont avérés aller bien au-delà de ce qu’il avait pu lui-même imaginer. La Société d’encouragement possède une série de 32 phonautogrammes réalisés par Edouard-Léon Scott de Martinville. Cet inventeur a déposé en effet en 1857, un dossier que la Société d’encouragement conserve dans ses archives historiques. Le dossier contient un ensemble de documents manuscrits et imprimés, ainsi que ces enregistrements annotés sur des bandes de papier enduit de noir de fumée, sur lesquels courent des lignes ondulatoires tracées au moyen d’un stylet. Ces archives sur Scott de Martinville ont été inscrites au Registre de la Mémoire du Monde de l’UNESCO, en 2016. (Pour en savoir plus).

Edouard-Léon Scott de Martinvile et son phonautographe

Les colloques

La Société d’Encouragement accueille régulièrement dans ses locaux des chercheurs et des étudiants. Elle co-produit des conférences de prestige comme le colloque Edgard Morin et l’âme du cinéma, et le colloque L’imaginaire et les techniques ou des réunions d’experts comme celles du Comité d’information et de liaison pour l’archéologie, l’étude et la mise en valeur du patrimoine industriel (CILAC).

Les journées du patrimoine

La Commission histoire de la Société d’Encouragement  organise également tous les ans une journée consacrée à une grande figure, scientifique, inventeur ou chef d’entreprise, sur laquelle elle possède des archives. Après Marie Curie et ses recherches sur le radium, Louis Lumière et la première projection cinématographique, Edouard-Léon Scott de Martinville, la Société d’Encouragement célèbrera en 2017 Louis Vicat, l’inventeur du béton artificiel.

Et depuis 2016, L’Hôtel de l’Industrie est ouvert au public au moment des journées européennes du patrimoine, avec des visites commentées.

Retrouvez les articles de la Commission histoire sur le blog:  http://histoiresein.hypotheses.org

 

Publication industrielle des machines, outils et appareils les plus perfectionnés et les plus récents employés dans les différentes branches de l’industrie française et étrangère, 1848.

Chemin de fer atmosphérique de Saint-Germain, machines horizontales motrices. Publication industrielle des machines, outils et appareils les plus perfectionnés et les plus récents employés dans les différentes branches de l’industrie française et étrangère, 1848.