In Conférences

La place de la méritocratie en France

Mardi 18 février 2017  à 19h30

Société d’Encouragement
Pour l’Industrie Nationale
4  place Saint-Germain-des-Prés 75006 Paris

Conférence/débat de Pensez Libre, en partenariat avec la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale

 

Comme le relevait le prix Nobel d’économie Amartya Sen, « l’idée de méritocratie a probablement de nombreuses vertus, mais certainement pas celle de la clarté ». Définie par le politologue Bertrand Badie comme un système organisant la sélection aux emplois à partir d’un contrôle strict des compétences de chacun, sa réalisation est, comme l’analysait Tocqueville au XIXème siècle, étroitement liée à l’émergence et au maintien d’une démocratie libérale.
A une époque marquée par les difficultés de l’école républicaine face aux inégalités, la fracture sociale et le chômage de masse ou de longue durée frappant plus durement les bas niveaux de formation plus nombreux en France que dans des pays comparables, l’idéal méritocratique peut nous inspirer et devenir synonyme de compétences et d’accès à un emploi de qualité, mais aussi de cohésion nationale.

Partant de ce constat, notre société fait face à plusieurs défis :
• Premièrement, trop d’élèves sortent du système scolaire sans formation et sans expérience professionnelle. En face, les filières professionnelles (notamment l’apprentissage), qui conviennent pourtant à bon nombre d’élèves, sont peu valorisées dans l’imaginaire collectif et souvent perçues comme un échec ;
• Deuxièmement, si la méritocratie passe par le travail, encore faut-il que les individus disposent des compétences nécessaires à un retour à l’emploi, une reconversion professionnelle ou une évolution de carrière ;
• Troisièmement, certaines évolutions tendent à remettre en question le rôle du diplôme dans notre société (valeur, discriminations, égalité des chances). Dans ce contexte, l’entrepreneuriat semble rarement considéré comme une modalité de réalisation de la méritocratie qu’il conviendrait d’encourager.

Pour aborder ces défis et leurs possibles solutions, nous convions :
Lionel Pinard, Proviseur du lycée polyvalent Galilée, à Gennevilliers, classé site d’excellence en 2008 sur proposition du Recteur de l’Académie de Versailles. Confirmé.
Bernard Monteil, Vice-Président de la Fédération de la Formation Professionnelle et Directeur général de Cohérence Groupe. Confirmé.
Moussa Camara, fondateur des Déterminés et d’Agir Pour Réussir. Confirmé.
Khadija Mouhaddab, Membre du bureau du Club 21ème Siècle et Vice-présidente de la communication chez SUEZ.

.RSVP: pensezlibre2016@gmail.com

Leave a Reply

Send Us Message

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>