In Transmettre

Les publications

120 ans de cinéma- Cinéma d’hier et d’aujourd’hui

Entre la grande salle de l’Hôtel de l’Industrie le 22 mars 1895 où eu lieu la 1ère projection d’un film par les Frères Lumière et les 5 600 salles de cinéma aujourd’hui en France, que de chemin parcouru ! Et pourtant…

Le point commun entre ces deux pôles : l’amour quasiment jamais démenti que les français portent à la salle obscure, à l’heure de la diffusion des films sur tous les supports possibles. La salle de cinéma reste malgré tout, la pratique culturelle la plus populaire et la plus accessible et la France, le pays le plus cinéphile d’Europe.

En offrant un spectacle cinématographique très varié et modernisé, grâce au passage exemplaire au numérique, les salles de cinéma ont montré qu’elles savaient s’adapter et attirer un public désireux de vivre l’expérience incontournable et unique de l’émotion collective.

Deux chiffres retiennent notre attention : plus de 200 millions d’entrées et plus de 40% de part de marché pour le cinéma national.

Ces chiffres exceptionnels que la France connaît depuis plusieurs années et que nombre de pays dans le monde nous envient sont la preuve du dynamisme de notre industrie à l’heure où trop peu de secteurs connaissent des croissances positives.

Parallèlement à ce dynamisme du cinéma français et de la salle, la France est l’un des pays les plus ouverts sur le monde puisqu’en 2014, 116 films ont été coproduits avec 38 pays différents. Notre pays continue ainsi de jouer un rôle unique dans le cinéma européen et mondial. Hommage soit rendu à Louis Lumière !

 

Hortense de Labriffe
Déléguée générale de l association des Producteurs Indépendants (API)
Membre de la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale

 

 

« Encourager l’innovation en France et en Europe. Autour du bicentenaire de la Société d’encouragement   pour l’industrie nationale »,

S.Benoit, G.Emptoz et D.Woronoff (dir.) Paris, CTHS, 2006

Un recueil de communications à l’occasion du colloque sur la Société pour son bicentenaire en 2001: différents aspects de l’histoire de la Société et de l’action de ses dirigeants sont passés en revue; une comparaison avec d’autres institutions comparables est également faite.

A commander auprès de la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale

 

« Associer le développement artistique et l’innovation et promouvoir les arts industriels ; une orientation majeure de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale au XIXème siècle »,

S.Benoit,  dans P.Lamard  et  N.Stoskopf   (éd.), Art et industrie XVIIème- XXIème siècle, actes des quatrièmes Journées d’histoire industrielle de Mulhouse et Belfort, 18-19 novembre 2010, p. 39-50.

artindustrie

Serge Benoit montre dans cet article, l’importance que prennent très rapidement les questions artistiques dans l’activité de la Société, ce qui conduira à la création d’une commission puis d’un comité spécialisé, dans le contexte d’un intérêt croissant pour les arts industriels.

 

« Des espaces au service d’un projet: les hôtels de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale et leurs fonctions au XIXe siècle, 1801-1914»,

Benoit et D. Blouin, p. 175-191 dans A. Despy-Meyer éd., Institutions and Societies for Teaching, Research and Popularisation, Turnhout, Brepols, 2000.

Un article fondé sur le dépouillement des archives de la Société, où l’on souligne les relations entre les locaux occupés successivement par la Société, leur organisation et leur aménagement, et l’évolution de ses projets et de ses activités.

 

« Autour du chimiste Jacques-Louis Thenard (1777-1857) – Grandeur et fragilité d’une famille de notables au XIXème siècle »,

A-C. Déré & G. Emptoz, 2008, 436 p.

 

Louis-Jacques Thénard
Louis-Jacques Thénard

Louis-Jacques Thenard (1777-1857)  a été le second président de la société d’encouragement. Chimiste – on lui doit entre autre la découverte de l’eau oxygénée –  membre de l’Académie des Sciences, il a été également  enseignant au collège de France, à l’Ecole polytechnique et premier titulaire de la chaire de chimie à la Faculté des sciences de Paris. L’article présente les grands aspects de sa personnalité et de son activité.

Accessible à partir de : http://histoiresein.hypotheses.org/219