In Forum Climat,Participer

Retour sur Après la COP23, les entrepreneurs en action ?

Climat : des témoignages convergents sur l’engagement des entreprises

 

 

Quelques jours après la COP23 et deux semaines avant le sommet mondial organisé par la France à Paris sur ce sujet crucial, la Société d’Encouragement pour l’industrie nationale organisait, le 30 novembre dernier, un forum « Mise en Lumière pour le Climat », destiné à mettre en perspectives et à questionner les engagements en ce domaine: « Les entreprises en action ? »

 

Dans une première table-ronde, les intervenants réunis, dont l’Ambassadeur du Maroc (pays organisateur de la COP22), ont relevé l’importance qu’a pu prendre ce sujet ces dernières années (notamment grâce aux impulsions de la France) mais aussi les limites des avancées obtenues à la COP23 de Bonn. Ils ont donc souligné la nécessité, réaffirmée en novembre en Allemagne, d’accélérer le mouvement des engagements qui permettront de limiter avec efficacité le réchauffement climatique. On le sait, les objectifs fixés dans l’historique « accord de Paris » (COP21) il y a deux ans ne seront pas atteints aussi rapidement qu’annoncé alors, compte tenu des retards constatés dans la mise en œuvre des mesures concrètes et financières (devant permettre de réduire les émissions de gaz à effets de serre ; ou celles visant à augmenter la production d’énergies renouvelables.

L’ancien Ministre de l’Environnement, Brice Lalonde a été de ceux (cf. la vidéo) qui ont souligné l’importance des contributions attendues des acteurs de la société civile, et des entreprises en particulier, pour passer « des paroles aux actes » et ainsi amplifier le mouvement global des engagements en ce domaine. Tous ont d’ailleurs pu converger, ce jour-là à l’Hôtel de l’industrie, sur ce point : bien sûr, les Etats et les élus ont leur importance, pour mobiliser les moyens étatiques et ceux des collectivités locales mais tout cela restera lettre morte si les acteurs de l’entreprise non seulement n’embrayent pas mais n’amplifient pas les mesures souhaitées par les Etats.

Les entreprises se trouvent en première ligne

Le sentiment, partagé en cette table ronde et en la suivante, est que les entreprises, après avoir été en retrait et parfois en retard d’une évolution en ce domaine, sont désormais en première ligne des transformations, sachant que l’intérêt économique (et financier) des grands groupes est désormais lié à leur capacité à intégrer rapidement la transition écologique. Des témoignages en ce sens ont été rappelés, à l’Hôtel de l’industrie, venant par exemple du représentant du Medef, du Président du « C3D » (dirigeants développement durable des grandes entreprises) ou encore des grands groupes représentés eux-mêmes (comme le groupe Total).

La seconde table ronde, consacrée à l’illustration concrète des innovations appliquées au domaine de la transition écologique, a abondé en exemples illustratifs des nouvelles implications d’entreprises. Une série d’exemples ont été ainsi successivement été « mis en Lumière », pendant plus d’une heure  (cf. quelques vidéos de ces témoignages concrets d’entrepreneurs du développement durable), permettant de mesurer à la fois la variété des secteurs concernés (du bâtiment à la restauration en passant bien sûr par les secteurs de l’énergie), et le caractère très concrets des investissements actuels consentis en ce domaine-clé,  et qui seront décisifs pour l’avenir de l’économie française.

Cette convergence de témoignages à suscité l’intérêt et les questions du public réuni, intérêt et questions qui pourront, en 2018, être prolongés par une nouvelle édition de cet événement mobilisateur sur le Climat, qui pourra être accompagné par un Forum international, outil digital d’échanges et de débats que la Société d’Encouragement pour l’industrie national a annoncé, le 30 novembre dernier, mettre sur pieds, en une première étape, à la fin du premier semestre de 2018.

 

JPM

 

Leave a Comment

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>