Introduction à la série des pages d’histoire

lun 05/07/2021 - 03:18
logo ancien

Pages d’un parcours historique exceptionnel.
Par Gérard Emptoz (h.)
Président de la Commission d’histoire de la Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale

Pour commémorer les 220 ans d’activité de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale, la Commission d’histoire a le plaisir d’ouvrir ici les pages d’un parcours historique exceptionnel.

C’est l’histoire d’une société restée sans discontinuité au service de l’innovation en France et qui a montré de remarquables capacités d’adaptation dans un monde industriel en mutation continue. En 1801, au sortir de la Révolution française, c’était la première industrialisation qu’il fallait promouvoir avec le soutien du Premier Consul Bonaparte et sous la présidence de Jean-Antoine Chaptal, son ministre de l’Intérieur et de l’activité productive. Plus tard, la seconde industrialisation posera de nouveaux problèmes qu’il faudra résoudre pour s’adapter à des évolutions marquantes. Les deux guerres mondiales imposeront ensuite de nouvelles contraintes et des bouleversements économiques qu’il faudra intégrer dans les objectifs de la Société.

Lire la suite...


220 années au service de l’innovation et des progrès de l’économie nationale
Par la Commission Histoire de la Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale

Le 31 octobre 1801 (9 brumaire an X), un petit groupe d’hommes venus d’horizons divers, savants, hauts fonctionnaires, experts techniques, banquiers, entrepreneurs et esprits « éclairés » au sens du XVIIIe siècle, se réunit en présence du Premier Consul, Bonaparte, à la préfecture de la Seine alors place Vendôme, sous la présidence du grand chimiste et industriel Jean Antoine Chaptal [ill. 1 : portrait Chaptal] [lien vers fiche présentation de Chaptal sur site IN à mettre en ligne], ministre de l’Intérieur, pour créer officiellement la Société d’encouragement pour l’industrie nationale.
Ses fondateurs ne sont « certains que de leur bonne volonté » ; certains doutent même de la réussite de l’entreprise. Pourtant, deux-cent-vingt années plus tard, la Société est toujours vivante et l’esprit de ses fondateurs toujours présent. C’est ce long parcours que la commission d’histoire voudrait retracer brièvement ici en s’appuyant sur ses recherches dans les fonds patrimoniaux d’archives et d’imprimés de la Société, qu’elle a la charge de gérer et qui sont désormais officiellement classés.

Lire la suite...