évènement

APOCALYPSE COGNITIVE

Intervenants

Gérald Bronner

Gérald Bronner sociologue, membre de l'Académie nationale de médecine, de l'Académie des technologies et de l'Institut universitaire de France.

Animation Antoine Boussin, ancien directeur de la librairie Richer.

Évènement en mode hybride :

- En direct sur Zoom  - un lien ZOOM de connexion vous sera communiqué la veille

- En présentiel à l'Hôtel de l'Industrie - 4 Place St-Germain-des-Prés PARIS 6

INSCRIPTION

L’heure de la confrontation avec notre propre nature aurait-elle sonné ?
La situation est inédite. Jamais, dans l’histoire de l’humanité, nous n’avons disposé d’autant d’informations et jamais nous n’avons eu autant de temps libre pour y puiser loisir et connaissance du monde. Nos prédécesseurs en avaient rêvé : la science et la technologie libéreraient l'humanité. Mais ce rêve risque désormais de tourner au cauchemar. Le déferlement d’informations a entraîné une concurrence généralisée de toutes les idées, une dérégulation du « marché cognitif » qui a une fâcheuse conséquence : capter, souvent pour le pire, le précieux trésor de notre attention. Nos esprits subissent l’envoûtement des écrans et s’abandonnent aux mille visages de la déraison. 


Victime d’un pillage en règle, notre esprit est au cœur d’un enjeu dont dépend notre avenir. Ce contexte inquiétant dévoile certaines des aspirations profondes de l’humanité. L’heure de la confrontation avec notre propre nature aurait-elle sonné ? De la façon dont nous réagirons dépendront les possibilités d'échapper à ce qu'il faut bien appeler une menace civilisationnelle. 
 

APOCALYPSE COGNITIVE

Le jeudi 2 sep. 2021 à 19:00
Cycle Je dis Science
  • Type
    Je dis Science
  • Lieu
    Depuis l'Hôtel de l'Industrie - 4 Place St-Germain-des-Prés
  • Organisateur La Société d’Encouragement de l’industrie nationale
  • Thème
    Sciences et innovation
  • Entrée
    Gratuit

L’heure de la confrontation avec notre propre nature aurait-elle sonné ?


La situation est inédite. Jamais, dans l’histoire de l’humanité, nous n’avons disposé d’autant d’informations et jamais nous n’avons eu autant de temps libre pour y puiser loisir et connaissance du monde. Nos prédécesseurs en avaient rêvé : la science et la technologie libéreraient l'humanité. Mais ce rêve risque désormais de tourner au cauchemar. Le déferlement d’informations a entraîné une concurrence généralisée de toutes les idées, une dérégulation du « marché cognitif » qui a une fâcheuse conséquence : capter, souvent pour le pire, le précieux trésor de notre attention. Nos esprits subissent l’envoûtement des écrans et s’abandonnent aux mille visages de la déraison. 


Victime d’un pillage en règle, notre esprit est au cœur d’un enjeu dont dépend notre avenir. Ce contexte inquiétant dévoile certaines des aspirations profondes de l’humanité. L’heure de la confrontation avec notre propre nature aurait-elle sonné ? De la façon dont nous réagirons dépendront les possibilités d'échapper à ce qu'il faut bien appeler une menace civilisationnelle. 
C'est le récit de cet enjeu historique que propose le nouveau livre événement de Gérald Bronner, sociologue, membre de l'Académie nationale de médecine, de l'Académie des technologies et de l'Institut universitaire de France.

Partager