évènement

Les diabètes

Intervenants

Christian Boitard

Professeur d'immunologie clinique de l'Université Paris-Descartes (1989-2020), puis professeur émérite de l'Université de Paris, Directeur de l'Institut Thématique de l'INSERM Pathophysiologie-Métabolisme- Nutrition, membre de l'Académie de médecine. Chef du Service d'Immunologie Clinique de l'hôpital Necker-Enfants (1999-2003), Service d'Immunologie Clinique et Diabétologie de l'hôpital Cochin/Saint Vincent de Paul (2003-2006), du Service de Diabétologie de l'Hôtel Dieu-Cochin, puis de l'Hôpital Cochin (2006-2017).Domaines d'expertise:Diabète de type 1, Tolérance immunitaire, Maladies auto-immunes, Diabète de type 2, cellules béta et insulino-sécrétion.


A reçu les prix de Médecine de l'Académie de Médecine (1982), Jean-Daniel Beauperthuy de l'Académie des Sciences (1987), René Fauvert de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (1988), Halpern (1989), Apollinaire Bouchardat (1990), Minkowski de l'European Association for the Study of Diabetes (Dublin, 1991), Roger Assan de la Société Française de Diabétologie (Montpellier, 2013).

Marc JULIEN

Marc Julien est co-CEO de Diabeloop, une entreprise grenobloise qui développe des innovations technologiques pour l’automatisation du traitement du diabète. 

Avant sa rencontre avec Erik Huneker, fondateur de Diabeloop, en juillet 2016 - et la constitution du duo dirigeant pour porter le projet vers la commercialisation internationale - Marc Julien a construit son parcours autour de trois activités principales : le conseil, l’investissement et l'entrepreneuriat.

 

Il a plus de 25 ans d'expérience dont 12 ans en conseil en stratégie, notamment auprès d’entreprise de la medtech, pour des cabinets de renommée internationale tels Eurogroup (France et Pologne), L.E.K Consulting en Grande-Bretagne ou encore Monitor Deloitte.

Il a mené plus de 30 projets de transactions (acquisitions / cessions / partenariats) au Fonds Stratégique d’Investissement (aujourd’hui BPI) ainsi que pour des acteurs internationaux comme Econocom ou Schneider Electric ;investissements essentiellementdans les secteurs de la technologie et du software. 

Il a accompagné le développement de plus d'une cinquantaine d'entreprises au cours de sa carrière et a siégé au board de 5 d’entre elles.

Issu d'une double formation ingénieur à l'Ecole des mines de Nancy et business à l’INSEAD, Marc Julien est également membre du bureau PME de Minalogic et membre du Conseil d'Administration de France Biotech.

Les diabètes, un défi médical et sociétal pour les dix ans à venir

Le jeudi 22 oct. 2020 à 18:00

Cycle : Pour le Développement des Sciences et de l'Innovation (PDSI)

au service des Transitions

  • Type
    Pour le Développement des Sciences et de l'Innovation
  • Lieu
    Hôtel de l'Industrie
  • Organisateur La Société d’Encouragement de l’industrie nationale
  • Thème
    Sciences et innovation
  • Entrée
    entrée gratuite sur inscription

Avec l'intervention de :

Christian Boitard, Professeur d'immunologie clinique de l'Université Paris-Descartes

et Marc Julien, co-CEO de Diabeloop.

 

Modération par Marie Dewavrin, déléguée générale de l'association "En avant la santé", présidente du Comité Agriculture et Industries agroalimentaires de la Société d'Encouragement.

Powerpoint de la conférence PDSI

 

Ce que recouvre le terme diabète correspond à des maladies très différentes, dont deux ont un impact majeur en termes de santé publique: le diabète de type 1 parce qu'il débute le plus souvent dans l'enfance et ne bénéficie actuellement d'aucun traitement à visée curative ; le diabète de type 2 parce que ses complications ont un impact médical majeur. On parle d'épidémie mondiale des diabètes de type 2. Mais l'incidence du diabète de type 1 augmente également dans toutes les populations qui ont été analysées dans le monde.

Les deux maladies se caractérisent par l'absence de cause identifiable, du moins unique. Ce sont des maladies multifactorielles, que caractérise leur survenue sur un terrain de prédisposition multigénique. Ces deux particularités distinguent les deux principales formes de diabète de nombreuses maladies qui ont largement occupé la médecine du XXe siècle : des maladies qui ont une cause et un traitement défini.

En cela, ces deux formes de diabètes illustrent un enjeu majeur de la médecine des 10 ans à venir, celui des maladies chroniques non-transmissibles. Elles posent des problèmes diagnostiques et de classification nosologique de leurs différentes formes. Les diabètes aussi bien de type 1 que de type 2 sont des entités hétérogènes dont le démembrement sera nécessaire à une médecine personnalisée. Elles sont aussi un enjeu thérapeutique. A ces maladies qui n'ont pas de traitement curatif, la médecine devra opposer l'invention de nouvelles stratégies thérapeutiques.  L'intelligence artificielle thérapeutique appliquée au diabète est actuellement l'innovation qui permet toujours plus de personnalisation des traitements et l'allègement de la charge mentale des patients. L'amélioration continue des algorithmes permet d'envisager d'adresser dans le futur toutes les populations touchées par le diabète. 

Avec le soutien de

soutiens

Partager