évènement

visuel

Intervenants

Francis Martin

Francis Martin est docteur en physiologie végétale, biologiste et mycologue à l'INRA de Nancy. Il a reçu les lauriers de la recherche agronomique de l'INRA en 2012 pour ses travaux sur les mécanismes de symbiose entre les arbres et les champignons forestiers.

photo de Francis Martin

Symbiose et coopération pour une forêt résiliente

Le jeudi 27 fév. 2020 à 09:00
Cycle des Petits Déjeuners de la Science et de l'Innovation 
  • Type
    Petit déjeuner
  • Lieu
    4 Place Saint-Germain des Prés
  • Organisateur La Société d’Encouragement de l’industrie nationale
  • Thème
    Sciences et innovation
  • Entrée
    Entrée gratuite sur inscription

Symbiose et coopération pour une forêt résiliente

Avec Francis Martin, directeur du laboratoire d’excellence ARBRE à l’INRA de Nancy et auteur de Sous la forêt - Pour survivre il faut des alliés

 - POUR VOUS INSCRIRE - 

Sans les champignons, nos forêts n’auraient rien de commun avec celles que l’on aime parcourir de nos jours.

En forêt, les champignons vivent dans le sol, sur l’humus et dans pratiquement tous les organes des arbres vivants ou morts. On reconnaît trois grands groupes de champignons correspondant à différentes stratégies d’acquisition du carbone : les décomposeurs, les parasites et les symbiotes.

Mais comment le champignon symbiotique reconnaît-il son partenaire végétal ? Comment la plante-hôte distingue-t-elle le champignon bénéfique du champignon parasite ? Comment le champignon évite-t-il les défenses immunitaires de la plante ? Tout est question de dialogue biochimique ! Les racines de la plante apte à contracter la symbiose libèrent dans le milieu qui les entoure des quantités infinitésimales de molécules «signales».

Le champignon transfère les éléments minéraux vers la racine de la plante, et en échange de ce travail de prospecteur, de mineur et de transporteur, la plante rétribue le champignon sous forme de sucres, ce qui, n’oublions pas, est le combustible de toute vie. Il s’agit bien, en tout cas, d’une forme de commerce biologique équitable entre la plante et le champignon : le champignon procure des éléments minéraux indispensables à la croissance, et la plante fournit les sucres indispensables au fonctionnement du champignon, et à la construction de son réseau mycélien parcourant le sol.

Partager